Le Vieillissement

couple_on_swing

Le Vieillissement et les maladies chroniques

Le vieillissement fait partie de notre biologie, nous vieillissons et c’est inéluctable. Les maladies chroniques telles que l’ostéoporose, le cancer et les problèmes cardiovasculaires sont directement liées au vieillissement. En théorie nous n’avons pas de prise sur ces maladies qui dépendent essentiellement de notre patrimoine génétique, cependant nous pouvons entretenir notre corps pour retarder son vieillissement et rester plus longtemps en bonne santé. C’est ce qu’on appelle l’allongement de « l’espérance de vie en bonne santé ».

L’importance de l’allongement de l’espérance de vie en bonne santé

La population européenne vieillit : le nombre des personnes de 70 ans ou plus devrait augmenter de 40 % d’ici 2030, et avec lui le nombre de personnes âgées atteintes de maladies chroniques. Cela représente un défi pour les sociétés modernes qui vont, directement ou non, dépendre de la bonne santé de leurs seniors.

L’objectif est de, tout en vieillissant, rester actif au sein de notre communauté. Cette idée est essentielle pour chaque individu, les acteurs du secteur de la santé et la société dans son ensemble. En effet en allongeant l’espérance de vie en bonne santé, on permet aux seniors de contribuer au fonctionnement de la société plus longtemps tout en réduisant les dépenses médicales de la meilleure façon possible : par une meilleure santé. Il y a donc un besoin urgent d’actions thérapeutiques efficaces, abordables et bien supportées pour prévenir les maladies chroniques, afin d’impacter durablement la santé publique dans son ensemble.

La recherche moderne sur le vieillissement en bonne santé

Un aspect majeur de la recherche sur le vieillissement dépend de l’allongement de l’espérance de vie en bonne santé par le retardement du vieillissement biologique. Bien que l’allongement de la longévité soit un but important en soi, c’est avant tout vers une longévité dans de bonnes conditions que la recherche s’oriente. Comment est-il possible d’y arriver ?

On peut tout d’abord analyser le fonctionnement des gènes des personnes ayant atteint un certain âge tout en restant en bonne santé. Il est également possible d’étudier de grands échantillons de personnes et de les suivre sur une longue période de temps afin d’identifier des facteurs d’allongement de l’espérance de vie. Ce type de recherche est appelé « épidémiologie ». Les résultats doivent être testés et confirmés par des essais cliniques pour vérifier ce qu’il est possible de recommander aux personnes âgées (par ex. un supplément de vitamine D pour chaque individu de 60 ans ou plus) pour réduire, efficacement et sans risque, le développement de maladies chroniques et donc allonger l’espérance de vie en bonne santé.

Quelles sont les recommandations les plus courantes pour vieillir tout en restant en bonne santé ?

  • Surveiller son poids
  • Adopter une alimentation saine (par ex. le régime méditerranéen)
  • Rester actif (marcher au minimum ½ heure par jour)
  • Ne pas fumer
  • Prendre un supplément de vitamine D de 800 IU par jour pour réduire les risques de chute et de fracture